Injection intra-vitréenne

Injection intra-vitréenne

Pourquoi réaliser cette injection ?

 

L’injection de substances médicamenteuses directement à l’intérieur de l’œil permet dans certains cas une action très efficace sur la maladie oculaire à traiter, tout en minimisant les effets indésirables généraux.

 

Dans certains cas il peut vous être proposé d’injecter les 2 yeux le même jour, pour éviter des déplacements multiples.

 

Description de l’intervention: Elle est réalisée en position allongée sur le dos ou demi-assise.

 Anesthésie : l’œil est insensibilisé par l’instillation de collyre anesthésiant.

 Désinfection : les paupières et la surface oculaire sont désinfectées avec un produit antiseptique pour diminuer le risque d’infection.

 Installation : le visage est recouvert par un champ opératoire stérile, et un écarteur à paupières stérile est mis en place.

 Injection intra-vitréenne : L’injection ne dure que quelques secondes On utilise une aiguille très fine introduite à travers la sclère (blanc de l’œil), à un endroit précis où l’on peut pénétrer dans l’œil sans danger pour les structures oculaires.

 Après l’injection : une application de sérum physiologique est réalisée pour éliminer le produit antiseptique

 

Evolution postopératoire habituelle

 

 L’œil traité reste indolore dans la très grande majorité des cas.

 Une sensation de grains de sables ou de légère brûlure avec un œil larmoyant est possible les 24 premières heures.

 Selon le produit injecté, il peut arriver de voir quelques taches dans le champ visuel, pendant quelques heures à quelques jours, correspondant à la présence du produit dans le vitré (le gel transparent qui remplit l’œil derrière le cristallin). Les taches se résorbent habituellement en quelques jours ou quelques semaines, mais peuvent persister.

 L’efficacité du médicament injecté sera évaluée ultérieurement par votre ophtalmologiste.

 

Les complications

 

Des complications peuvent survenir et être transitoires ou définitives. Elles peuvent nécessiter un traitement médical ou chirurgical.

 

La complication la plus fréquente est sans conséquence. Il s’agit de l’hémorragie sous-conjonctivale (le blanc de l’œil devient rouge au niveau de l’injection) qui se résorbe spontanément en quelques jours.

Les autres complications sont très rares, et peuvent survenir malgré les précautions rigoureuses prises par le médecin. Exceptionnellement et comme pour toute chirurgie oculaire, elles peuvent prendre un caractère de gravité pouvant conduire à une perte de la vision, et dans les cas les plus rares à la perte de l’œil :

 Infection qui se manifesterait par une baisse de la vision, des douleurs et une rougeur de l’œil. Si vous perceviez ces symptômes dans les heures ou les jours qui suivent l’injection, contactez immédiatement votre ophtalmologiste ou le centre hospitalier le plus proche pour être pris en charge sans retard.

 Elévation de la pression intraoculaire, nécessitant un traitement médical ou chirurgical.

 Lésion du cristallin à l’origine d’une cataracte.

 Hémorragie intra-vitréenne.

 Décollement de rétine.

 

Votre ophtalmologiste est disposé à répondre à toute question complémentaire que vous souhaiteriez lui poser.

Les dispositions réglementaires font obligation au médecin de prouver qu’il a fourni l’information au patient. Aussi vous demande-t-on de signer ce document dont le double est conservé par votre médecin.

Des injections répétées sont fréquemment nécessaires, et certaines maladies peuvent toucher les 2 yeux. La procédure et les risques de complications sont identiques à chaque fois.

RENDEZ-VOUS

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes ?

NOUS TROUVER

Nos équipes vous accueillent au :

37 Boulevard Jean-Baptiste Clément, 42300 Roanne

Du lundi au Samedi de 9h à 12h45 et de 14h à 17h45

Tél: 04 77 78 38 78

contact@ophtaroanne.fr

Transports en commun:

Arrêt J.B. Clement — Ligne 04
Direction MABLY - DEMI-LIEUE / ROANNE - HOTEL DE VILLE

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé

Parking public

Parking extérieur gratuit

Information

PASS SANITAIRE

 

 

1- Un certificat de vaccination justifiant d’un schéma vaccinal complet:
– 28 jours après l’administration de la dose unique de Janssen

– 7 jours après l’administration de la deuxième dose d’autres vaccins (Moderna, Pfizer, Astrazeneca),  sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la COVID-19 pour lesquelles ce délai court après l’administration d’une dose.

 

 2- ou un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19 délivré sur
présentation d’un document mentionnant un résultat positif à un examen de dépistage RTPCR ou à un test antigénique réalisés plus de onze jours et moins de six mois auparavant. (ce certificat est valable pour une durée de six mois à compter de la date de réalisation de l’examen).

 

 3- ou le résultat d’un examen de dépistage virologique négatif à la covid-19 de moins de 72
heures (Le type d’examen admis peut être circonscrit aux seuls examens de dépistage RTPCR ou à certains tests antigéniques si la situation sanitaire, et notamment les variants du SARS-CoV-2 en circulation, l’exige) :
o RT-PCR ;
o un antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-;
o un autotest pour les patients asymptomatiques réalisé sous la supervision d’un des professionnels de santé mentionnés à l’article 1er du décret 2020-1387 du 14 novembre 2020. L’autotest pourrait être réalisé dans une pharmacie.

 

 

Pour garantir l’accès aux soins, l’ordre national des médecins rappelle que:

 

 – Le pass sanitaire n’est pas obligatoire pour les patients ayant un RDV de consultation.

 

–  Par contre, il est obligatoire pour les accompagnants et les familles.

 

 

Précautions en vigueur liées au COVID-19

 

 

Aucun accompagnant sans Pass Sanitaire dans le centre en dehors d’un parent pour les consultations pédiatriques.

 

Masque obligatoire

 

– Respect d’heure de votre RDV

 

– Tout patient symptomatique COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires, etc…) doit reporter son RDV ou sera orienté vers les urgences hospitalières pour être pris en charge.

 

 

N’oubliez pas

 

 

N’oubliez pas de vous présenter muni de : votre carte d’identité, votre carte vitale, un moyen de paiement (carte bleue, chèque ou espèces) et enfin des coordonnées de votre médecin traitant.

 

 

Si vous êtes bénéficiaire de la CMU, CSS ou de l’ACS, pensez à vous munir de votre attestation à jour et de votre carte vitale à jour.  En cas d’oubli, nous serons obligés de vous demander le règlement de la totalité des honoraires.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn
Instagram
error: Content is protected !!