Le kératocône

Pathologies oculaires

Le kératocône


 

Le kératocône est une pathologie qui touche la cornée. Elle est définie comme étant dégénérative, évolutive et non inflammatoire. La cornée est alors amincie, bombée plutôt en inférieur ce qui produit la création d’un astigmatisme irrégulier.

 

Dépistage :

– astigmatisme élevé et/ou asymétrique au réfractomètre

– acuité visuelle non performante lorsque l’astigmatisme est compensé en lunettes

 

Une topographie est réalisée afin de poser le diagnostic. Elle permet l’analyse de la surface cornéenne, d’en mesurer son épaisseur et son élévation. Le stade du kératocône est aussi défini.

 

Au départ le suivi doit être régulier, soit tous les six mois jusqu’à l’âge de 25/30 ans. En l’absence d’évolution le suivi peut alors être espacé.

 


 


Les causes sont diverses et actuellement encore à l’étude, mais la génétique semble être un facteur important. Des patients atteints de kératocône présentent une résistance diminuée du collagène cornéen. Des actions mécaniques telles que des frottements oculaires, un appui prolongé lors du sommeil produisent également une déformation progressive de la cornée qui ne reviendra pas à sa forme initiale.

 

Il existe trois procédures afin d’améliorer l’acuité visuelle du patient.

Les lentilles de contact rigides ou sclérales qui, grâce aux larmes, permettent d’obtenir une meilleure compensation de l’irrégularité de la cornée par rapport à des lentilles de contact souples.

Les anneaux intra-cornéens sont des implants insérés dans l’épaisseur de la cornée périphérique afin d’en modifier mécaniquement la forme. Ils sont utilisés dans le stade débutant du kératocône et lorsque ce dernier est stable.

La greffe de cornée est le dernier recours. Elle a lieu suite à l’échec d’une adaptation en lentilles de contact et lorsqu’il s’agit s’un stade sévère.

 

L’objectif premier lors d’un dépistage d’un kératocône est de lutter contre son évolution. L’arrêt des frottements est donc indispensable. Si se dernier évolue encore un Cross Linking peut être envisagé. Il s’agit d’un traitement stabilisateur. Il consiste après imprégnation du stroma cornéen par la Riboflavine, à projeter des UVA sur la surface du stroma dans le but de créer de nouvelles liaisons covalentes et donc d’améliorer la rigidité et la biomécanique de la cornée.

Le Dr SEIFEDDINE  est spécialisé dans le suivi et la chirurgie du kératocône.

RENDEZ-VOUS

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes ?

NOUS TROUVER

Nos équipes vous accueillent au :

37 Boulevard Jean-Baptiste Clément, 42300 Roanne

Du lundi au Samedi de 9h à 12h45 et de 14h à 17h45

Tél: 04 77 78 38 78

contact@ophtaroanne.fr

Transports en commun:

Arrêt J.B. Clement — Ligne 04
Direction MABLY - DEMI-LIEUE / ROANNE - HOTEL DE VILLE

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé

Parking public

Parking extérieur gratuit

Information

PASS SANITAIRE

 

 

1- Un certificat de vaccination justifiant d’un schéma vaccinal complet:
– 28 jours après l’administration de la dose unique de Janssen

– 7 jours après l’administration de la deuxième dose d’autres vaccins (Moderna, Pfizer, Astrazeneca),  sauf en ce qui concerne les personnes ayant été infectées par la COVID-19 pour lesquelles ce délai court après l’administration d’une dose.

 

 2- ou un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19 délivré sur
présentation d’un document mentionnant un résultat positif à un examen de dépistage RTPCR ou à un test antigénique réalisés plus de onze jours et moins de six mois auparavant. (ce certificat est valable pour une durée de six mois à compter de la date de réalisation de l’examen).

 

 3- ou le résultat d’un examen de dépistage virologique négatif à la covid-19 de moins de 72
heures (Le type d’examen admis peut être circonscrit aux seuls examens de dépistage RTPCR ou à certains tests antigéniques si la situation sanitaire, et notamment les variants du SARS-CoV-2 en circulation, l’exige) :
o RT-PCR ;
o un antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-;
o un autotest pour les patients asymptomatiques réalisé sous la supervision d’un des professionnels de santé mentionnés à l’article 1er du décret 2020-1387 du 14 novembre 2020. L’autotest pourrait être réalisé dans une pharmacie.

 

 

Pour garantir l’accès aux soins, l’ordre national des médecins rappelle que:

 

 – Le pass sanitaire n’est pas obligatoire pour les patients ayant un RDV de consultation.

 

–  Par contre, il est obligatoire pour les accompagnants et les familles.

 

 

Précautions en vigueur liées au COVID-19

 

 

Aucun accompagnant sans Pass Sanitaire dans le centre en dehors d’un parent pour les consultations pédiatriques.

 

Masque obligatoire

 

– Respect d’heure de votre RDV

 

– Tout patient symptomatique COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires, etc…) doit reporter son RDV ou sera orienté vers les urgences hospitalières pour être pris en charge.

 

 

N’oubliez pas

 

 

N’oubliez pas de vous présenter muni de : votre carte d’identité, votre carte vitale, un moyen de paiement (carte bleue, chèque ou espèces) et enfin des coordonnées de votre médecin traitant.

 

 

Si vous êtes bénéficiaire de la CMU, CSS ou de l’ACS, pensez à vous munir de votre attestation à jour et de votre carte vitale à jour.  En cas d’oubli, nous serons obligés de vous demander le règlement de la totalité des honoraires.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn
Instagram
error: Content is protected !!